Les activités de coaching et de consulting semblent proches. En effet, toutes deux reposent sur l’aide, l’assistance au développement et l’accompagnement. Cependant, leurs apparentes similitudes ne doivent pas nous les faire confondre. 

Le coach excelle dans l’accompagnement des personnes pour qu’elles exploitent tout leur potentiel, tandis que le consultant est expert dans un métier.

Définissons ensemble plus précisément leurs différences, pour qu’aucune confusion ne subsiste ! 

Les rôles et postures du consultant

Le consultant est expert dans un domaine : immobilier, SEO, marketing, management… C’est un spécialiste du métier de son client et des problématiques qui s’y rapportent. Ses compétences et son expérience sont mises à profit pour améliorer et optimiser le fonctionnement d’une entreprise. Il intervient auprès des professionnels pour répondre à une situation précise et immédiate. 

Son rôle est de prodiguer des conseils pratiques. Pour ce faire, il entreprend un travail d’analyse de la situation. Il identifie les problèmes existants puis cherche des solutions. Il met en place des stratégies et plans d’action, en tenant compte des contraintes de son client, notamment budgétaires. Enfin, il accompagne l’application de ses préconisations. 

Les rôles et postures du coach 

Le terme de coach n’étant pas encadré, cette profession n’exige pas de formation ou de diplôme particulier. Toutefois, un expert diplômé peut se tourner vers le coaching, et l’expérience et le résultat prévalent largement dans ce domaine. Selon sa spécialité, le coach intervient auprès des particuliers et des professionnels : entrepreneurs, couples, parents…

Son aide consiste à induire une réflexion et une introspection, à explorer des pistes intérieures pour dépasser une difficulté ou un blocage et croître. 

Les principaux outils du coach sont l’écoute, le questionnement et la reformulation. L’activité de coaching accorde une part importante à la psychologie. Il s’agit d’un travail de prise de conscience et de dépassement. Les séances visent à travailler sur l’image et la perception de soi, la confiance, la réalisation de son potentiel, mais également à se challenger. 

Le rôle est d’accompagner le client, lui donner les clés pour qu’il identifie ses problématiques et puisse y répondre par lui-même. Il peut néanmoins proposer des passages à l’action concrets. Un business coach, par exemple, invite à se débarrasser de ses peurs, embrasser pleinement ses ambitions et emmener son entreprise au niveau supérieur. 

C’est précisément ce que fait Marie avec Entrepreneure ambitieuse, un coaching qui permet aux femmes de propulser leur business jusqu’aux 6 chiffres mensuels.

Les différences principales entre coach et consultant

Vous l’aurez compris, les métiers de coach et de consultant possèdent des champs d’action diamétralement opposés. Leurs domaines d’intervention, leurs rôles et leurs postures sont complètement différents. En résumé : 

  • le consultant est diplômé dans un domaine, le coach peut être diplômé ou spécialiste par l’expérience ;
  • le consultant s’adresse aux entreprises, le coach aux particuliers et professionnels ;
  • le consultant prodigue des conseils pratiques, le coach accompagne mais invite aussi à passer à l’action ;
  • le consultant propose lui-même des solutions concrètes, le coach laisse le client être pleinement acteur de la résolution ;
  • le consultant répond à une problématique ancrée dans le présent, le coach s’appuie sur le présent pour préparer l’avenir.

Pour découvrir tout ce qu’un coach peut vous apporter en termes de croissance et de développement, inscrivez-vous au Challenge Next Level, un défi pour faire décoller son business et booster son chiffre d’affaires ! 

Notez ce post