Pour mieux appréhender son rapport à l’argent, il est nécessaire d’en comprendre la psychologie. En effet, la complexité de notre pensée façonne nos comportements.

Ainsi, nos réussites comme nos échecs financiers peuvent s’expliquer en partie par ce versant psychologique ! Intéressons-nous ensemble à la psychologie de l’argent dans : 

  • l’éducation ;
  • le couple ;
  • la dépendance comportementale ;
  • l’avarice 
  • la dépense excessive !

Les séquelles de l’éducation

Le psychologue Freud a formulé une théorie : la manière dont nous avons été élevés conditionne grandement notre rapport à l’argent. 

En partant de cette hypothèse, on peut considérer que notre vécu familial est en partie responsable des relations que nous entretenons avec l’argent. De même, il module la représentation que nous nous en faisons. 

Par exemple, une personne ayant grandi dans une famille avare pourrait ne pas supporter de dépenser. À l’inverse, elle pourrait développer une réaction d’opposition en réponse aux privations subies, et dépenser de façon compulsive. 

À l’opposé, des parents « flambeurs » pourraient provoquer chez l’enfant une appréhension de la pauvreté et du manque. Ce dernier, à l’âge adulte, se rassurerait donc par une frugalité extrême, comme une sorte d’avarice conjuratoire. 

Pour Freud, le comportement des figures parentales est mis en cause, mais également leurs croyances. Il ne s’agit plus alors seulement d’attitude face à l’argent mais aussi de conception, de perception de celui-ci. Pour illustrer ce propos, une personne ayant grandi dans un foyer de tradition chrétienne pourra ressentir de la honte à percevoir des revenus importants. L’argent ayant toujours été un sujet tabou dans son environnement familial, et connoté négativement, il pourra éprouver de la culpabilité à en gagner. 

De même, certaines personnes issues de milieux modestes auront du mal à gérer leur ascension sociale et n’assument pas de gagner davantage d’argent que leurs parents, par gêne ou déférence envers eux.  

À lire aussi : Comment avoir un rapport sain à l’argent ? 

L’argent au sein du couple

La psychologie liée à l’argent dans le couple est complexe et actionne un levier particulier : celui du pouvoir. Le partenaire aux revenus les plus importants aura tendance à être plus « puissant ». 

On le constate d’ailleurs depuis la révolution féministe. Les femmes ne dépendent plus financièrement de leurs conjoints, elles gagnent aussi leur vie et les rapports conjugaux s’en trouvent changés. Lorsque les hommes portaient seuls les responsabilités financières, ils campaient en figures d’autorité exclusive dans le couple. 

L’autonomie pécuniaire des femmes a radicalement métamorphosé la dynamique du couple moderne, preuve que l’argent module la psychologie amoureuse. Le pouvoir et l’autorité dans une relation sentimentale sont corrélés aux finances. 

Le partenaire dépendant financièrement à une position « d’infériorité » ou du moins, de vulnérabilité, qui façonne, consciemment ou inconsciemment, le comportement de son conjoint. 

La dépendance liée à l’argent

L’argent peut conduire au phénomène psychologique de dépendance. Il apparaît souvent chez des personnes souffrant d’une basse estime d’elles-mêmes. 

La quête de la richesse peut tourner à l’obsession. Pour un besoin compulsif d’avoir de l’argent, on parlera d’addiction ou de dépendance comportementale, différente de la toxicomanie.  

Cette notion de dépendance comportementale est aujourd’hui largement acceptée. Elle révèle une relation compulsive ou incontrôlable avec des comportements : manger, jouer, avoir des rapports sexuels, etc. 

Au niveau cérébral, l’addiction comportementale produit les mêmes effets sur l’humeur que l’alcool ou les drogues. Le rapport obsessionnel à l’argent déclenche la sécrétion d’hormones comme la dopamine (sensation de « planer » comme pour les psychotropes). Inconsciemment, la personne dépendante manipule l’équilibre chimique de son cerveau. 

Elle aura un comportement dit compulsif, car elle sera accro à la sensation positive, agréable que lui procure l’acquisition de biens ou d’argent. Dans un autre genre, l’achat compulsif est également une dépendance comportementale associée à l’argent, encore plus répandue. 

La psychologie des avares 

Une personne dite avare sera obnubilée par l’argent. Elle ne pourra s’empêcher d’y penser constamment, plusieurs fois par jour, tous les jours. Un mouvement d’argent envisagé sera source de pensées à profusion.

Ces personnes sont souvent bien incapables de verbaliser leurs émotions. L’obsession révèle un désir, plus profond, de retenir le bonheur, les émotions positives. Cette volonté accrue de rétention peut se manifester sur l’argent. 

En psychanalyse, on théorise que l’avare obsessionnel retient tout ce qu’il peut et ne dépense que pour l’essentiel ou pour faire plaisir. Il refuse de céder son argent à l’autre, car il le considère en tant qu’objet de valeur affective.

L’avarice est liée aux troubles obsessionnels. Les personnes avares sont obsédées par l’idée de garder leurs biens. Lorsque l’argent leur échappe, elles ont en réalité l’impression d’être dépossédées d’une partie d’elles-mêmes.  

À découvrir également : Comment se détacher de l’argent ? 

La psychologie des dépensiers 

Une dépense déraisonnable est une sorte d’acte compensatoire. Chacun d’entre nous peut vivre cela de façon anecdotique au cours de la vie, surtout après un événement douloureux : rupture amoureuse, licenciement, déception amicale, etc. Les dépensiers, en revanche, en font l’expérience de manière quotidienne.   

La frénésie de dépenses est nommée achats compulsifs comme nous le décrivions plus haut. Les personnes souffrant de cette dépendance comportementale décrivent un sentiment d’euphorie très fort lors de l’acte d’achat.

 Le fait de dépenser des sommes importantes les plonge dans un état d’ivresse. Lorsqu’elles ne peuvent plus dépenser, elles subissent un réel syndrome de sevrage impliquant des troubles physiques tels que l’insomnie, la migraine ou les problèmes digestifs, comme les toxicomanes.  

Une des actions que tu peux mettre en place pour te libérer d’une dépendance liée à l’argent : devenir toi-même une créatrice d’argent. Si tu souhaites comprendre comment créer ton business et lui donner une belle expansion, rejoins le challenge d’Entrepreneure Ambitieuse!

Sources et références 

https://www.huffingtonpost.fr/life/article/psychologie-comment-l-argent-influence-notre-comportement_30478.html

https://www.femmeactuelle.fr/vie-pratique/argent/psychologie-de-l-argent-1021327

Notez ce post