Utiliser les niveaux logiques en coaching consiste à effectuer, avec le coaché, une remontée de la pyramide, de la base jusqu’au sommet, grâce au questionnement. Ainsi, on commencera par l’environnement et l’on montera chaque niveau jusqu’en haut, puis on redescendra chaque palier jusqu’à revenir tout en bas. Même si la problématique du coaché est vaste, il faudra partir d’une situation concrète. Celle-ci doit être bien contextualisée, ancrée dans le présent.

Cette remontée des niveaux logiques de Dilts est un outil de « diagnostic », pour savoir où il est nécessaire d’intervenir, et vise à travailler l’alignement. Étudions ensemble comment se servir de cet outil de PNL puissant !

Créer un état propice à la remontée des niveaux logiques

Avant d’entamer la remontée des niveaux logiques, il est nécessaire que le coach cultive un état interne propice pour accueillir ce qui pourrait arriver durant la séance comme paroles, pensées ou émotions.

Le coaché, lui aussi, doit être dans un état propice d’exploration, pour créer avec son accompagnant ce qu’on appelle le Contenant COACH. En étant sur cette même longueur d’onde, le coach réussira à capter des informations non verbales importantes. 

Robert Dilts a d’ailleurs inventé un moyen de générer cet état propice, tant pour le coach que pour le coaché, et de créer le champ entre eux. Ce moyen s’appelle le COACH State, il s’agit d’un acronyme pour : 

  • Centré
  • Ouvert
  • Alerte 
  • Connecté 
  • Hospitalité

Lisez aussi ceci : Comment vendre ses prestations de coaching dans les entreprises ?

Utiliser les niveaux logiques en séance de coaching

Pour rappel, la pyramide de Dilts se compose de 6 niveaux : 

  • l’environnement ;
  • le comportement ;
  • la capacité ;
  • les croyances/valeurs ;
  • l’identité ;
  • le sens/la vision.

Lors de la montée, le coach pose des questions à son client, sans essayer de résoudre les éventuels blocages rencontrés. Il effectue simplement un état des lieux. La résolution à ces points de blocage se fera naturellement à la redescente. 

Les questions posées pendant la montée sont assez concrètes (où, avec qui, quand, quoi, comment, pour quoi, pour qui). C’est au niveau culminant -celui du sens/de la vision- que les questions se feront plus métaphoriques, permettant au coaché de visualiser en « laissant venir » des images ou des gestes, plutôt qu’en lui faisant construire mentalement. 

Vous entamerez alors la redescente, qui sera bien plus connectée à « l’âme » de la personne, à ses souhaits profonds. Par exemple, arrivés au niveau de l’identité, vous pourrez l’interroger sur la contribution qu’il souhaite apporter au monde, et lui demander de répondre par une métaphore.

A lire aussi : Comment vendre du coaching aux entreprises ?

C’est à ce moment que se fera le lien entre la dimension métaphorique et la situation initiale, le problème concret sur lequel vous travaillez. Vous utiliserez donc les métaphores employées par votre coaché pour formuler vos questions et ce, jusqu’à revenir à l’environnement. C’est un peu comme si vous déversiez toujours l’étape précédente dans celle qui la suit.

Enfin, le retour au niveau de l’environnement sera un pont vers le futur, c’est-à-dire une mise en situation virtuelle. 

Bien évidemment, il y a de nombreuses manières d’utiliser les niveaux logiques. Cela peut se faire de manière explicite ou implicite, en séance individuelle ou collective, debout avec des ancrages spatiaux ou encore de façon conversationnelle. C’est en pratiquant ce modèle plusieurs fois que vous en exploiterez toute la richesse et que vous trouverez la méthode avec laquelle vous êtes le plus à l’aise dans votre accompagnement !

A lire aussi : Comment se faire connaître en tant que coach ?

En business coaching, les niveaux logiques font partie intégrante de l’accompagnement, mais ils ne sont pas les seuls outils dont le coach se sert pour aider son client à atteindre ses objectifs.

Une stratégie très concrète peut également être mise en place, pour que le coaché passe à l’action efficacement et performe en termes de CA. En rejoignant le Challenge Next Level, découvrez comment une business coache peut aider ses clientes à vraiment faire décoller leurs ventes !

Marie d'Entrepreneure ambitieuse
Auteur : Marie d’Entrepreneure ambitieuse

Je suis coach. Business coach. Mon travail, c’est d’accompagner les femmes entrepreneurs à donner le meilleur d’elles-mêmes et à atteindre le succès grâce à leur activité de coaching ou de consultante.

2.5/5 - (2 votes)