La méthode de prospection à la Jean Bourrin, comme j’aime à l’appeler, n’est pas vraiment adaptée au coaching. Jean Bourrin, c’est celui qui envoie un message privé à une personne qu’il ne connaît pas, pour lui dire : « Salut, j’ai vu que tu étais – insérer une profession – ça te dirait de … ».

C’est lourd, c’est intrusif, c’est scripté, ça manque de spontanéité et de naturel.

Dans un marketing humain et bienveillant, ça ne fait pas sens. Pour beaucoup d’entrepreneures, ces techniques de démarchage ne résonnent pas, et mettent mal à l’aise.  Et quand bien même elles fonctionneraient, est-ce que tu as vraiment envie de passer par là ? En tant que coach, j’imagine que non.

Si tu te demandes comment prospecter en coaching, mais que tu ne veux pas te sentir comme un marchand de tapis qui force pour vendre, je te propose de découvrir la méthode Tata Marie !  

Comment prospecter en coaching ?

Chaque infopreneure a son avis sur la question. En effet, le coaching n’est pas un domaine comme un autre. Ici plus que jamais, il ne s’agit pas de vendre et tarifer seulement son temps, mais son investissement, ses compétences, son expertise, son soutien dans les projets d’un client. Comment procéder alors, pour proposer un accompagnement très humain tout en demandant une rétribution financière ? La manœuvre n’est pas des plus aisées, j’en conviens ! 

En ce qui me concerne, après plusieurs années passées à évoluer dans le milieu du coaching, j’ai tiré mes conclusions. Ce que je préfère, ce avec quoi je suis le plus à l’aise et ce qui marche le mieux pour mon activité de coach, c’est de prospecter sans prospecter. Je m’explique ! 

Ce que je partage sur Instagram est pensé comme une prospection « naturelle ». La stratégie de contenu que je mets en place méthodiquement forme une sorte de démarchage permanent qui m’évite d’avoir à aborder les prospects. À l’inverse, ce sont plutôt eux qui viennent à moi, grâce à la stratégie que j’ai élaborée en amont dans ce sens.

En d’autres termes, ma technique de prospection en coaching, c’est mon contenu ! 

Quel contenu Instagram attire les prospects ?

Ce contenu qui attire les clients potentiels et qui convertit efficacement est en réalité un savant mélange de plusieurs genres de publications. Avec l’expérience, j’ai pu catégoriser 3 types de posts qui me servent de prospection continue. Je les appelle contenu THVA, Paradoxal, et Déclic !

1 – Le contenu THVA

Comprendre : Très Haute Valeur Ajoutée ! Grâce à lui, tu assoies ton autorité de spécialiste et tu inspires confiance en dévoilant ton expertise. Tu montres que tu maîtrises ton sujet, que tu sais de quoi tu parles. Tu y délivres des infos, des outils, des méthodes qui seront réellement UTILES à ton audience.

Par exemple, j’ai partagé un calendrier éditorial avec des idées de contenus pour démarrer 2023 avec mes abonnées. De quoi les aider à préparer leur stratégie de communication et leur faire gagner du temps !

2 – Le contenu paradoxal 

Il permet de faire ce que je nomme un « shift » dans l’esprit de la personne. Ce contenu l’agite,  lui fait comprendre qu’elle a une problématique à résoudre, qu’elle ne s’y prend pas forcément de la bonne manière. Plus clairement, tu lui fais prendre conscience de son besoin. Ici, en l’occurrence, il s’agira de ton accompagnement de coach. 

Un de mes Reels type paradoxal : Arrête de faire du contenu pour tes concurrents !

3 – Le contenu déclic

Ici, tu portes l’estocade finale ! Ce contenu-là, c’est celui où ton prospect te choisit toi et pas quelqu’un d’autre. Dedans, tu montres que tu es la personne la plus qualifiée pour répondre au besoin dont il a pris conscience grâce au contenu paradoxal. Les publications « retours de clients/retours d’expériences » sont très efficaces pour ce faire !

Dans mes contenus déclic, je mets régulièrement en lumière les femmes d’Entrepreneure Ambitieuse : leurs situations initiales, leurs parcours, leurs évolutions et leurs réussites ! 

Quelles sont les méthodes les plus efficaces pour vendre son coaching ?

Certains types de publications agissent comme des « aimants ». Dans ma stratégie de prospection naturelle par le contenu, j’ai constaté que 2 formats fonctionnaient très bien : 

  • Le live Instagram : c’est l’occasion de faire beaucoup d’appels à l’action, de créer un vrai lien avec ton audience et de véhiculer des émotions que seul le direct permet.
  • Les stories de vente : impactantes, engageantes, et avec des stickers !

Faut-il prospecter en DM ? 

Oui et non. Pour faire preuve de subtilité et repousser le plus loin possible le Jean Bourrin qui sommeille, je dirai non si c’est un tout premier contact. Arriver comme un cheveu sur la soupe, avec ses gros sabots , pour essayer de vendre quelque chose en message privé… Il y a peu de chance que cela soit fructueux. Et si tu lis cet article, c’est certainement que la méthode du « porte à porte » virtuel ne te convient pas !

En revanche, avec des personnes que tu connais déjà, avec qui tu as l’habitude d’échanger sur Insta, pourquoi pas ! Si le moment est opportun, et si c’est pertinent pour cette personne en particulier, tu peux lui proposer ton offre en DM. Je l’ai fait pour des entrepreneures avec qui j’entretenais des liens réguliers, et pour qui mon coaching faisait sens. Elles ont accepté de rejoindre l’aventure Entrepreneure Ambitieuse suite à ce DM, et sans aucun regret!

Pour commencer à faire décoller ton activité de coach, je te propose de rejoindre le Challenge Next Level. Pendant 5 jours, tu recevras un mail avec une stratégie puissante et très concrète à mettre en place pour propulser ton business, et ton chiffre d’affaires !

Notez ce post