Instagram est un réseau social. Une plateforme, qui nous permet de nous connecter et de partager entre nous différents types de contenus.

C’est un extraordinaire outil (ou plutôt, comme j’aime à le dire, une  boîte à outils) qui permet également aux business et aux entrepreneurs de développer leur notoriété et celle de leur marque. 

Comprendre l’algorithme d’Instagram

Mais pour réussir à s’y développer, il y a un préalable fondamental. Il faut comprendre comment fonctionne cette plateforme… Comprendre ses règles, ses principes, ses limites.

Et pour se faire, il faut plonger au coeur du cerveau d’Instagram. J’ai nommé : l’algorithme. Un robot qui gouverne absolument TOUT sur Insta. Quels posts tu verras, quelles publications seront mises en avant, combien de personnes verront tes stories… TOUT dépend d’une suite de calcul extrêmement complexe qui a été élaborée par les ingénieurs de Méta afin de permettre une expérience optimale aux utilisateurs du réseau social.

Tu l’auras compris : comprendre les secrets de Tonton L’algo, cela revient à comprendre les mystères du fonctionnement d’Instagram.

Mais d’abord… Un peu d’explications…

C’est quoi, un algorithme ?

Un algorithme, c’est un robot qui fait des calculs, plein de calculs. Tu ne t’en rends peut-être pas compte, mais notre vie est gouvernée par les algorithmes. 

Google en possède plusieurs. Facebook, Insta, fonctionnent grâce à des programmes informatiques qui sont conceptualisés pour effectuer pleinnnnnn d’opérations qui vont leur permettre de vous présenter la publicité qui vous correspondra le mieux, les posts qui seront le plus adaptés à votre profil, ou encore lesquelles des pages de votre site web doivent être référencées en premier.

Ce qui rend Instagram meilleur que ses concurrents

Instagram est donc un réseau social qui a pour but de permettre aux gens de connecter entre eux. Les personnes peuvent partager leurs expériences, leurs moments de vie, via des publications de photo ou encore de vidéo.

Insta permet en fait de partager à peu près tous les formats de contenus. Cela permet à tous les utilisateurs de tirer leur épingle du jeu et de se sentir chez soi sur cette plateforme.

Mais alors, qu’est-ce qui fait la différence entre Instagram et les autres réseaux sociaux ? Chaque réseau social aujourd’hui propose à peu près les mêmes fonctionnalités. Finalement, ce qui fait la différence entre ces différentes plateformes, c’est moins ce que l’on peut y faire que sa “culture”. 

Et on voit qu’il y a vraiment différents types de comportements selon les différentes plateformes. Et autant on trouve énormément de “haters” au sein de YouTube ou TikTok, autant sur Instagram, oui, on peut en trouver aussi, mais on en trouve moins.

C’est ce qui fait à mon sens une des grandes qualités de ce réseau social. On y ressent une certaine bienveillance.  

Au-delà d’un robot, un réseau social qui est centré sur… L’humain

Comment fonctionne instagram ?

Une des croyances les plus répandues sur Instagram, c’est que “pour réussir sur ce réseau, il faut poster tous les jours”…

Que nenni. Tata marie s’insurge en faux contre cette idée qui n’est rien d’autre… Que du bullshit.

Reprenons depuis le commencement. Il y a 2 canaux sur lesquels tu peux poster sur Instagram : les posts (qui s’affichent ensuite sur ton profil), et les stories (qui ont une durée de vie de 24h seulement).

Ces 2 supports ne sont pas du tout les mêmes, et ils ne s’adressent pas non plus aux mêmes “types” d’abonnés. 

Tu connais la distinction entre prospects “chauds” et prospects “froids” ? Ben sur Instagram, cette distinction s’applique aussi aux personnes qui te suivent !

Prenons un exemple. 

Tu ouvres l’application Instagram, et tu tombes sur kiki ? Sur un post de Tata Marie qui s’affiche, tout souriant, sur ton fil d’actualité. Tu ne me connais pas, tu me découvres, ça t’intéresse, alors POUF. Un petit clic plus tard, tu débarques sur mon profil.

A ce moment-là, tu te dis “Tiens, tiens… J’aimerais bien voir ce qu’elle partage en story, la Tata Marie !”

Et BIM, ni une ni deux, tu débarques en story. Tu m’as découverte, tu as apprécié mon contenu, tu es fan de mes posts… Et tu veux encore en savoir plus et toi aussi, faire partie de ce cercle restreint de personnes qui regardent mes 2 types de contenu Insta…

Tu es devenu(e), cher(e) lecteur (lectrice), un abonné chaud.

Quelqu’un qui fait partie de mon cercle rapproché de lecteurs. 

Quelqu’un qui n’hésitera pas à regarder mes stories chaque fois qu’il y aura quelque chose de nouveau, par peur de manquer un truc…

Et c’est là que tu comprends que les réseaux sociaux, et Instagram en particulier, ont tout compris. Parce que cette forme d’addiction au contenu, ce sentiment d’urgence à découvrir la story du jour avant qu’elle ne disparaisse, cela sert à quoi ???

A retenir les gens plus longtemps sur la plateforme, bien entendu !  

A quel rythme poster sur instagram ?

Donc, si l’on reprend ma distinction entre posts et stories, tu auras compris que les stories étant du contenu périssable, elles ont moins besoin d’être travaillées. 

En revanche, tes posts, pour faire la différence, doivent apporter de la Très haute Valeur Ajoutée, ce qui permettra de les distinguer de la concurrence. Ainsi, tu attireras l’oeil de ton audience “froide” qui ensuite découvrira ton feed, tes stories… Et rejoindra ton audience “chaude”. 

POSTS INSTAGRAMSTORIES INSTAGRAM
FormatAu choix : réel, live, post simple (ex : citation), post photo, infographie, carrouselde 1 à X “slides” au format vertical 1080 x 1920 px, soit au format “photo” soit au format “vidéo”
Qualité du contenuForme ET fondFond. Et pour la forme, privilégier la spontanéité et l’authenticité à la qualité du design, même si le résultat doit être un peu “brouillon”)
Durée de vieDe 24 à 48 h en moyenne (jusqu’à plusieurs semaines pour les réels notamment)24 heures
Fréquence de publication2 à 4 fois par semaine suffit!Idéalement quelques stories chaque jour, pour “connecter” avec ton audience
Quel type d’abonnés ?Découvrir de nouveaux abonnés (froids)S’adresse uniquement aux abonnés déjà “fans” de ton contenu (chauds)

Je te recommande donc de créer 2 à 3 posts semaines sur Instagram. Des posts très travaillés. Qui apportent énormément de valeur. Cela prend du temps, bien sûr, et il peut être nécessaire pour t’aider de faire appel à un Community manager expérimenté. 

Les stories en revanche sont un support beaucoup plus spontané, moins calculé. Il te suffira de présenter les coulisses de ton entreprise par exemple, ou des bribes de ton quotidien, et cela conviendra parfaitement à ce type de support. 

Créer une série de stories par jour (entre 3 et 5) sera très utile pour entretenir ton audience “chaude” sur Instagram, mais encore une fois, il s’agit de contenu très spontané, pris sur le vif.  

Notez ce post